Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux menus pratiques | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil  >  Urbanisme / Cadre de vie  >  Grands projets  > Démarche Zéro Pesticide

Démarche Zéro Pesticide

 

La Ville de Château-Renault dispose d’un plan de désherbage communal depuis 2011. Ce dernier a permis une réduction significative de l’utilisation des produits phytosanitaires, divisée par deux. Leur utilisation est maintenant proche de zéro sur la voirie et les surfaces imperméables de la commune. Elle est nulle également sur les terrains de football depuis 10 ans et un seul traitement par an est réalisé au cimetière.

La Charte zéro pesticide

Pour officialiser cette démarche environnementale, la Ville a signé la charte "zéro pesticide"en 2016 au côté de la SEPANT.

Cette signature permet aussi de prétendre à des subventions pour financer des actions de sensibilisation et des acquisitions de matériels (une désherbeuse automotrice pour le nettoyage des caniveaux et des trottoirs sera achetée prochainement (19 250 € HT financés à 80% par les subventions).

Pourquoi changer nos pratiques ?

Les enjeux sont importants car il s’agit de préserver notre santé, de protéger les ressources en eau et la biodiversité.

L’utilisation de pesticides est aujourd’hui largement dénoncée et réglementée en raison du danger que ces produits représentent pour l’environnement et la santé. Seuls 10% de produits phytosanitaires atteignent leur cible. Le reste est ainsi disséminé dans l’environnement alors qu’une seule goutte de pesticide suffit à contaminer plusieurs centaines de milliers de litres d’eau. On sait aujourd’hui que toute la chaîne du vivant est touchée par la toxicité de ces produits, avec pour conséquence, chez l’homme, un risque accru de maladies.

S’engager dans une démarche Zéro pesticide, c’est accepter aussi la présence de flore spontanée sur les trottoirs, au pied des arbres, etc. Des panneaux seront positionnés dans certains espaces publics pour informer de l’engagement pris par la commune.

Les moyens d’actions et solutions alternatives :

  • Un service de 10 personnes pour l’entretien des espaces verts,
  • Un paillage systématique avec les végétaux broyés de tous les massifs de fleurissement et d’arbustes, -*L’utilisation de binettes et de brosses métalliques rotatives adaptées sur les débroussailleuses portées,
  • L’acquisition d’une balayeuse autotractée équipée de brosses métalliques pour voirie et caniveaux,
  • Le nettoyage des caniveaux pavés plus fréquent,
  • La réfection des joints des pavés des caniveaux dans certaines rues.

"J’entretiens mon bout de trottoir !"

La propreté de la ville, c’est nous, c’est vous, c’est l’affaire de tous. La Ville est entrée dans une démarche environnementale et a signé la charte "zéro pesticide" : les agents municipaux ne désherbent donc plus nos espaces publics avec des produits chimiques nocifs pour notre santé, mais manuellement (binette) ou mécaniquement (balayeuse).

Le désherbage est un enjeu du quotidien et implique également la contribution des riverains. En effet, l’entretien des trottoirs au droit des propriétés incombe aux propriétaires ou locataires, toute l’année.

Comme dans la plupart des villes françaises, un arrêté municipal reprend ces obligations :

arrêté permanent du 13.11.2009

Rappel des obligations des riverains (propriétaires ou locataires) :

  • balayer et ramasser les déchets ou feuilles mortes sur le trottoir,
  • désherber mécaniquement (l’utilisation de produits phytosanitaires étant interdite) le trottoir et évacuer les déchets végétaux,
  • en cas de neige, dégager la neige sur une largeur d’un mètre, lutter contre le verglas, en jetant du sel ou du sable sur le trottoir,
  • élaguer régulièrement toute végétation qui pousserait en surplomb du trottoir,
  • déboucher et entretenir régulièrement tous les ouvrages d’évacuation des eaux pluviales (gargouilles).
 Haut de page