Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux menus pratiques | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil  >  Découvrir  >  Patrimoine et Histoire  > Les croiseurs « Châteaurenault », navires de guerre

Les croiseurs « Châteaurenault », navires de guerre

 
 Escorteur d
Escorteur d’escadre « Châteaurenault »1948-1962

Le nom de « Châteaurenault » figure en bonne place dans l’histoire de la marine, grâce à un illustre vice-amiral du XVIIe siècle au surnom emprunté à sa terre de Touraine. Il n’est donc pas fortuit que cinq bâtiments de guerre de la Marine nationale française aient été baptisés de ce nom si évocateur.

Le premier navire à porter le nom « Châteaurenault » est l’ex croiseur « La Coquette » en 1864, le second en 1896 (croiseur rapide de 1ère classe), le troisième en 1931 (croiseur rebaptisé « Georges Leygues » en 1933), le quatrième en 1937, et le cinquième en 1938 (ex croiseur italien « Attilio Regolo » transformé en escorteur d’escadre).

Les deux plus connus sont le croiseur de 1ère classe et l’escorteur d’escadre.

 Carte postale : le croiseur corsaire « Châteaurenault » 1896-1917 - JPEG - 14.8 ko
Carte postale : le croiseur corsaire « Châteaurenault » 1896-1917

Le premier était destiné à poursuivre les navires de commerce ennemis, d’où sa dénomination de « croiseur corsaire ». Durant le premier conflit mondial il est en campagne de guerre et participe au transport des troupes de l’armée d’Orient. Le 14 décembre 1917, en mer Ionienne, il reçoit deux torpilles lancées par le sous-marin allemand UC 38. Les marins avaient tous été évacués avant le naufrage. Le « Châteaurenault » a été cité à l’ordre de l’armée et son commandant a été fait officier de la légion d’honneur.

Le second est un ancien croiseur italien, l’ « Attilio Regolo », construit en 1938 et donné à la France en 1948, qui le transforme en escorteur d’escadre, lequel sera opérationnel jusqu’en 1962. Après son désarmement le navire abrite l’école des Fusiliers-Marins de Lorient jusqu’en 1969, avant son complet démantèlement.

 Remise de fanion - JPEG - 20.6 ko
Remise de fanion

Le 23 janvier 1949 le maire de Château-Renault, Lucien Coldefy, remet au commandant du navire « Châteaurenault » un fanion offert par la ville.

40 enfants des écoles publiques et privées de Château-Renault sont présents, autour de l’équipage au complet, sur le pont du navire accosté à l’arsenal de Toulon.


Plus d’informations :
découvrez un site internet dédié au croiseur Châteaurenault de 1898.