Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux menus pratiques | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

Accueil  >  Restez informés !  >  Actualités  > Violences conjugales et intrafamiliales

Violences conjugales et intrafamiliales

 

Victime ou témoin, agissez !

Conséquence du confinement lié au virus COVID-19, les violences conjugales sont en hausse. De nouvelles mesures sont en place à destination des femmes.

Le numéro national d’écoute et de conseils aux femmes subissant des violences, le 3919, est toujours effectif. Mais il est souvent difficile pour les victimes de s’isoler pour appeler ce numéro, ou encore celui de la police, le 17 en cas d’urgence.

Des alternatives existent pour que les femmes en danger puissent donner l’alerte facilement et en toute discrétion :

Un dispositif d’alerte dans les pharmacies

Pour permettre aux femmes victimes d’appeler à l’aide, le gouvernement a mis en place un dispositif au sein des pharmacies pour alerter les forces de l’ordre. Une femme battue qui se rend sans son mari dans une pharmacie peut donner l’alerte au personnel au comptoir. Dans l’hypothèse où son mari serait avec elle, elle peut utiliser le code "masque 19" pour alerter le pharmacien. Ce dernier peut ainsi prévenir les forces de police qui interviennent en urgence.

Un site internet 24h/24 et 7j/7

La plateforme https://arretonslesviolences.gouv.fr/ permet de demander de l’aide et de faire un signalement. Des policiers et des gendarmes formés prennent les signalements, lancent les enquêtes et les interventions en matière de violences conjugales, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Un simple texto au numéro 114

Les femmes victimes ont la possibilité d’appeler à l’aide en envoyant un simple texto sur le 114.

Les accueils :

  • Hébergement d’urgence 115 : ouverture 24h/24h de tous les accueils de nuit, dont des structures qui accueillent exclusivement des femmes (avec ou sans enfant)
  • Accueil de jour : ATTENTION fermeture d’Interm’aide - accueil de jour pour les femmes et notamment femmes victimes de violences.
    • Une permanence téléphonique est assurée au 02 47 21 08 94.
  • FRANCE VICTIMES : permanence tous les jours de la semaine par téléphone au 02.47.66.87.33 ou par mail francevictimes37 chez gmail.com.
    Des juristes répondre à toutes les situations soumises par les personnes qui appellent. Par le biais des juristes, la psychologue peut vous proposer des consultations par téléphone.
    L’association est en lien avec les forces de l’ordre, le procureur de la république et la Délégation aux droits des femmes de la préfecture.
  • Le Centre d’Information pour les droits des femmes et des famille (CIDFF) : permanence le matin pour les prises de rendez-vous avec les juristes au 02 47 27 54 00 ou par mail cidf37 chez orange.fr.
    Attention, le fonctionnement est sur un mi-temps.
  • Le Conseil Départemental : Ne vous déplacez pas. Pour les urgences, 3 plateformes téléphoniques restent ouvertes pour toutes les MDS du département.
    • MDS Joué-Lès-Tours : 02 47 73 37 37
    • MDS St-Pierre-des-Corps : 02 47 44 40 00
    • MDS Tours Nord Monconseil : 02 47 42 67 68

Les visites à domicile sont suspendues, sauf nécessités médicales de suivi anté- ou post-natales par exemple en PMI ou évaluation de certaines informations préoccupantes en protection de l’enfance.

Enfant en danger

  • Plateforme nationale : 119
  • CRIP 37 : Cellule de recueil des informations préoccupantes pour alerter sur la situation d’un enfant en danger ou en risque de danger.

Les documents attachés

pdf

Document de la Préfecture 30.03.20

Document PDF - 433.2 ko - Publié le 6 avril 2020
 Haut de page
 
Ce site utilise des cookies. Les cookies sont des fichiers enregistrés sur votre terminal lors de votre visite sur le site. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.
Préférences de confidentialité

Cookies obligatoires

Cookies analytiques

Politique de confidentialité